Fumer en magasin ? Non. Vapoter en magasin ? IM-PEN-SA-BLE !

Magasin DIA 120 rue du Général Malleret -Joinville – 94400 Vitry sur Seine

Paris, le 15 mai 2013

Madame, Monsieur,

Je voudrais savoir si l’usage des cigarettes électroniques est interdit dans vos magasins DIA à l’instar des cigarettes de tabac.

Je m’abstiens d’utiliser ma cigarette électronique en lieu public d’habitude, mais en faisant la queue dans votre Magasin DIA, 39 rue de Wattignies 75012 Paris, j’ai rencontré un ami qui faisait la queue devant moi, à 19H50, ce mercredi 15 mai 2013.

Nous avons discuté des cigarettes électroniques parce que c’est un  ami qui fume beaucoup et je lui parlais des avantages de la cigarette électronique, tout en sortant la mienne pour une démonstration en tirant une ou deux bouffées.

Aussitôt la caissière de votre magasin m’a intimé l’ordre d’arrêter en me montrant le panneau « interdit de fumer ». J’ai mis ma cigarette électronique dans ma poche, mais lui ai répondu que je ne fumais pas et lui ai demandé si elle avait entendu parler des cigarettes électroniques.

Elle m’a répondu « oui, c’est interdit… vous avez une ordonnance médicale ? Pour prouver que vous ne pouvez pas vous en passer ?« . J’ai été plutôt surpris par de tels arguments, vexé d’être traité de « malade » en public.

Une autre personne lui a dit « qu’elle avait tort à 100% ». Trois personnes peuvent témoigner de cette scène.

Quel est votre règlement en la matière ?

– Si l’usage des cigarettes électroniques est prohibé dans vos magasins, veuillez le signaler par des panneaux appropriés en plus de ceux dédiés aux cigarettes de tabac.

– Si son usage, surtout non provocateur, est autorisé, veuillez l’inclure dans la formation de votre personnel.

– Si votre attention sur ce sujet n’a pas encore entraîné de décision, sachez que le Pr Bertrand Dautzenberg, lorsqu’on lui demande si la vapeur d’une cigarette électronique peut être cause de tabagisme passif, répond que la fumée de tabac reste en suspension 15 minutes dans l’air, la vapeur d’une « cigarelle » (E-cig) 11 secondes. Que cette vapeur de propylène glycol et glycérine est très exactement la même « fumée » que celle qui est diffusée lors de concerts sur scène. À ce jour, aucun caissier de salle de spectacle n’est intervenu pour évacuer la foule des spectateurs pour les sauver d’un tabagisme passif ou incendie virtuel.

Si vous vous alignez sur la position de la RATP, qui explique qu’elle préfère interdire la « cigarelle » parce que de trop nombreuses personnes réagissent comme si elles étaient en face d’un supposé « fumeur » utilisant une « cigarelle » dans un métro, bus, au lieu de réagir comme si elles étaient en face d’un « fumigène » dans une salle de spectacle, alors vous vous placez du côté des véritables fauteurs de troubles.

Le nombre de fumeurs convertis aux « cigarelles » augmente très rapidement, il est certain que des magasins autorisant l’usage de cigarettes électroniques finiront par le signaler fièrement, aux dépends des magasins qui auront choisis de porter atteinte à la liberté individuelle.

Seule le monopole de la RATP lui permet d’être ridiculement stupide, comme l’ont montré les polémiques sur ses censures de publicité appliquées à la pipe de Tati, la cigarette de Serge Gainsbourg.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Patrice Hénin, 29 rue des Meuniers 75012 Paris

——————————————————————

J’ai ouvert un sujet de discussion dans le « forum-Ecigarette », déjà 13 pages de commentaires !

Signez la pétition, ça urge : http://www.aiduce.fr/petition/

Parce que en Europe, on se prépare à faire plaisir aux tabaccologues qui veulent garder leur clientèle :

La raison seule ne suffit pas :

un député qui ne sait pas de quoi il s »agit, mais fait une proposition de loi en faveur des buralistes (= cigaretiers) :

Publicités

A propos patricehenin

en retraite sans capitulation
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fumer en magasin ? Non. Vapoter en magasin ? IM-PEN-SA-BLE !

  1. Beaucoup de « vapoteurs » n’utilisent pas leur cigarette électronique dans les lieux publics. Comme ça il n’y a pas d’ambiguïté et le risque d’un éventuel conflit est écarté. Il est probable qu’une loi vienne tôt ou tard encadrer cette liberté d’utilisation des cigarettes électroniques dans les lieux public. Même si ce n’est pas encore le cas la ministre de la santé se dit favorable à l’adoption d’une telle loi interdisant l’usage de la cigarette électronique dans les lieux publics.

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s