Des nations désarmées, quelle aubaine

D’un côté, il y a peut-être la meilleure armée du monde :

« Il semble que la phase d’autodestruction de notre défense soit désormais irrémédiablement engagée. » C’est par cette phrase lapidaire que Georges-Henri Bricet des Vallons conclut son article que Polémia a relevé dans Le Nouvel Economiste du 1 au 7/11/2012, et publié ci-après.
Ce spécialiste des questions de défense livre un constat apocalyptique de la situation économique et logistique de nos armées, qui, depuis leur professionnalisme en 1996, se paupérisent au fil des gouvernements successifs en moyens matériels et en effectifs. Nous assistons, dit l’auteur, à un « effondrement radical de ces moyens ».
Il ne craint pas de choquer quelques bonnes consciences ni de tarir le flot des candidatures aux grandes écoles des trois armes.
 « 
Suite :
De l’autre, il y a certainement la pire :
« EuroGendFor » – l’armée privée de l’UE, prête au départ pour « pacifier » la Grèce
Il y a des articles après lecture desquels le lecteur se dit : « Ce n’est pas possible, je m’informe régulièrement et je pense être au courant des actualités la plupart du temps, pourquoi je ne sais rien de cela ? » Le présent article est un tel article :
Je demande à tous de demander des explications à l’amiral félon Edouard Guillaud, chef d’état-major de nos armées, traitre à ses propres troupes, à ce fantoche ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, pourquoi l’Euro-Gend-For est-elle préférable à une défense nationale ?
Je rappelle que le mini-traité de Lisbonne (152 mini-pages) autorise à tuer des émeutiers :
http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-traite-de-lisbonne-autorise-a-62526
Nous n’avons pas d’ennemis, nous n’avons aucune raison d’attaquer, mais renoncer à la défense dans ce monde de plus en plus pacifique, c’est peut-être risqué.
Si nous devions quitter l’Europe, refuser de payer la dette publique (43 Mds en 2012), nous pourrions à la fois montrer nos muscles et payer nos soldats, la Sécurité Sociale.
Je rappelle qu’un certain Sarközy de Nagy-Bocsa a décidé de co-gérer « financièrement » (uniquement, notre indépendance ne devait pas en souffrir !) l’arsenal nucléaire avec l’UK.
En d’autres termes, si un missile nous arrivait droit dessus, il se pourrait que l’UK nous fasse remarquer que l’on ne peut riposter faute d’argent.
Ecrivez :
Ministère de la défense 14, rue Saint-Dominique 75700 Paris SP 07
Et exigez une réponse : après la destruction des nations, dont la mienne, va-t-on interdire le chant des Partisans, la Marseillaise ?
Je ne suis pas militariste, mais républicain. Une armée coûte très cher, mais si des membres étrangers de l’Euro-Gend-For viennent réprimer des manifestations chez moi, dans ma famille qui s’appelle France, alors je me défendrai à corps (d’armée) perdu.
La France millénaire ne disparaîtra pas sous diktat de l’Europe, création des multinationales au profit des banksters internationaux qui achètent les nations et détruisent leurs justices, polices, gendarmeries, services publics, armées, notre âme.
Ces financiers dont Napoléon disait déjà « l’argent n’a pas de patrie. Les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain« 

Patrice Hénincandidat à la présidentielle 2012 interdit de médias

Publicités

A propos patricehenin

en retraite sans capitulation
Cet article, publié dans etat policier, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s