002 La vérité coule de source

02.12.2007

Il en est de la vérité comme de l’eau. Incompressible.
Remplissez une baudruche d’eau, et essayez de percer la baudruche avec la flamme d’un briquet, même un Zippo.
Vous n’y arriverez pas.

Mais comprimez, opprimez, ça éclate, se répand.
Des torpilles, un feu nourrit d’attaques ? Elle bouillonne, siffle, s’évapore.
Mais de lourds nuages se forment, et elle vous retombe dessus en pluies.
Étouffez le feu. Mais elle…
On lui barre le chemin ? Affabulations ?
Alors accumulation, puis débordement d’énergie, l’artifice cède, elle s’emporte et emporte tout.
La force des gendarmes, la terreur par les armes, il en restera toujours les larmes.
Elle se découvre, ne se forge pas.
L’évacuer, mais ce n’est qu’un transfert ; videz le pays des droits de l’homme de sa substance, ses vérités se retrouveront même là où l’on ne l’attend pas : Tunisie, Egypte, la Chine n’y échappera pas, pour son bonheur…

La contenir, l’enfermer, mais gare aux fuites. Même une gourde la conserve.
Tel un ru, qui sourd, et que d’autres rejoignent, voilà un fait, que les médias relatent, que la rumeur commente, comme une rivière tortueuse qui enfle, polluée, encore loin de tout aval.
En amont, l’unique source est claire.
La détourner, la dévoyer, en faire un délit ?
Mais elle est partout chez elle. Elle se refera un lit.
La colorer, la charger de boue, l’empoisonner ? Le temps fera son œuvre, laissant les résidus à nu.
L’ignorer, s’en priver, c’est mourir, se suicider.
Trouble ? Alors suspecte, imbuvable, même pas potable.
Si elle vous parvient goutte à goutte, alors elle se recueille, le compte-gouttemesure sa valeur.
La vérité est neutre, sans parfums et sans spectacle, insipide, sans odeur et sans saveur.
Elle ne s’adresse pas aux sens, mais au sens. Et coule toujours dans le même sens, avec gravité.
Rien à signaler ? Méfiez vous de l’eau qui dort.
J’en entends un hoqueter : « In vino veritas » Mettez de l’eau dans son vin.
Le premier jet est le vrai.
Elle vous désaltère, soutient le « bois » qui s’y roule, ne coule, mais elle roule et altère sa langue.
On ne peut jongler avec.

A chacun sa vérité ?
Elle seule est partagée, universelle, parce que vitale.
Elle reflète, sans jamais mirer.
Elle n’aime pas la triche, ne cherchez pas à l’embellir, la maquiller, ce serait la défigurer.
Parce qu’elle n’a pas de visage, pas même le vôtre.
Nul ne peut l’incarner, s’en revendiquer comme étant sienne.
Elle confond le faux et ne craint pas la faux, est source de vie.

Ah ! J’oubliais !
Il en est de la vérité comme de l’air.
Qui traverse les filets, ne peut s’enchaîner, qui tend la voile de l’histoire.
Souffles après souffles…

Patrice Hénin
——————————————————————
CITATIONS :
Qui ne gueule pas la vérité quand il sait la vérité se fait le complice des menteurs et des faussaires. (Charles Péguy).
Mais, la vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder. (Victor Hugo).
Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. (Georges Orwell).
 » Il n’est point de secret que le temps ne révèle » (Jean Racine- Britannicus)
—————————————————————–
http://www.verites.org/

Publicités

A propos patricehenin

en retraite sans capitulation
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour 002 La vérité coule de source

  1. La vérité est comme une paire de lunette, chacun la sienne et que dieu protège celle d’autrui.Prenez Descartes qui déclare qui tout peut se mesurer à l’aube d’échelons universelles, alors que Laplace démontre que chaque chose ne se mesure que par rapport à elle-même, les scientifiques continuent à enseigner descartes tout en sachant que cela est faux. La vérité, la vérité, n’existe que quand elle est partagée.Cordialement

  2. Je pensais justement aux média, en écrivant cela, en particulier à Arrêt Sur Images et sa suppression.

  3. Bonjour et merci de votre soutien !Vous pouvez trouver ici :http://www.arretsurimages.net/faq.php?id=1#12Plusieurs images qui peuvent vous permettre defaire le lien vers notre site ainsi que le code qui vaavec.Votre article est très bien, je le transmet à Daniel S.de suite.CordialementThomas S. – Webmaster @si

  4. Mandragore dit :

    Patrice , Où et quand est-ce que nous ns sommes rencontrés déjà ?Mandragore .

  5. à Mandragore : nous ne nous sommes jamais rencontré.Ton adresse figure dans mes 47 000 contacts, dans un carnet catégorie "justice-sécurité", avec comme note "liste R. H.", donc reprise à partir d'une liste de diffusion de ce monsieur.Depuis 5 ans, je recueille toutes les adresse que les expéditeurs ne cachent pas dans leurs envois, ça fait 11 000 + les 37 000 mairies que j'ai achetées : 238€, mais offerts par une amie qui voulait absolument que je puisse envoyer mes demandes de parrainage pour ma candidature présidentielle.j'ai reçu aussi un lot de 400 mille adresses que je ne peux inclure dans mes carnets, trop gros.Mais j'ai trouvé un logiciel qui prmet d'en accepter en nombre illimité. Il me faut le temps de les intégrer .pourquoi j'ai récupéré ces milliers de courriels ?parce qu'il faut je fasse tout dans ce pays : remplacer les médias.si on m'offre une heure au JT de 20h, je ne ferais que du traitement d texte pour écrire mon bouquin et terminerais la constitution de la première République en même temps.Ils ont bien écrit l'article XVI de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, mais la séparation des pouvoirs n'ayant jamais été appliquée, d'après tous les historiens, il faut la parachever.J'espère que l'on se rencontrera un jour proche.Pour la petite histoire, j'ai déplacé ton adresse du carnet "justice-Sécurité" vers un carnet "Culture", plus approprié.Patrice Hénin

  6. Mandragore dit :

    Ahh , d' accord ! Maintenant je comprends mieux et "je dirais même plus" (comme nos chers Dupont & Dupond) qu' elle m' amuse un tantinet , dans la mesure où je trouve votre démarche assez originale , sans vraiment être "poussive" ou "harcelante" ( ça c' est un beau néologisme , mais au moins il ne vient pas de ' anglais …) ; je vous remercie de m' avoir informée , car j' extrudais , comprimais malaxais remuais pressais mes méninges sans trouver le lieu ( l' Espace-Temps) dans ma Mémoire dans lequel nous ns serions rencontrés … ; sans compter qu' "évidemment" il y a des spectateurs / auditeurs ( spectatrices / auditrices ) qui m' ont vue / entendue jouer & chanter lors d' un concert mais que moi je ne connais pas … d' ailleurs l' autre jour , dans un bus … "mais c' est une autre histoire" -comme disait le tenancier de bistrot-"barman" dans "Irma-la-douce" , la comédie aigre-douce du génial Billy Wilder … enfin bref , je préfère en effet que vous m' ayez placée dans la liste "CULTURE" , elle me semble incontestablement plus apropriée que l' autre liste ( à moins que certain(e)s veuillent trouver ma Musique & mes Compositions trop "subversives" ??!!? Mais j' entends cela comme une blague bien-sûr ! ) ; Et bien que la censure revête tant d' insidieuses formes aujourd' hui …Mais venons-en à un autre fait : vous semblez connaitre bp. de choses de moi (?!?) …En tout cas , comme disait Paul Klee : " VIVRE , c' est DEFENDRE une FORME " …

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s