1981 Blanc-Mesnil

Ce livre électronique inachevé est en vente 3,99€ chez Lulu.com : http://www.lulu.com/product/ebook/phenix/18497384

1981 Blanc-Mesnil

Au volant de ma nouvelle Fiat 127, je quittais l’autoroute A3 pour aller rendre visite à mes parents au Blanc-Mesnil.

A l’arrière, un grand sac de linge sale à laver.
C’était une époque merveilleuse : plus facile d’acheter une voiture d’occasion qu’une machine à laver.
Ben, oui, on ne trouvait pas beaucoup de machines à laver d’occasion !

Et faire un tel trajet au lieu d’aller à la laverie du coin. Cela me paraîtrait Impensable aujourd’hui, voire scandaleux. Mais nous ne savions pas…
Ma petite amie avait refusé de me donner son linge sale, elle détestait ma famille, et ne comprenais pas que je ne l »ai pas reniée !

C’était surtout une occasion pour voir mes parents.
Je trouverai ma soeur enfermée dans sa chambre pour étudier son droit, le frangin en train de bricoler.

Je l’ai eu pour une bouchée de pain, cette mignonne Fiat. Mais dès le premier essai, j’avais demandé au propriétaire pourquoi je sentais des coups, des chocs au niveau de la colonne de direction, par moments. Je sentais les chocs en tenant le volant. C’était le tuyau d’échappement, d’après lui.
– changez le, alors.
– non, je quitte Paris, suis pressé, ce n’est rien, je vous la fait à 1 000 FF au lieu de 1 500 FF.
Non, ma parole ne valait pas de l’or, mais 500FF gagné en trois mots. Je décidais alors de mesurer mes paroles.

Le moteur était vraiment impeccable. Rien à repeindre ni à refaire pour la carrosserie. Avec un ami « connaisseur », on a tout inspecté, effectivement le tuyau d’échappement passait juste en-dessous du moteur, une broutille à changer. Méfiant, tout de même, mon copain a tout passé au crible. Il avait remarqué que la colonne de direction était à quelques centimètres sous le moteur, mais en parfait état.

Prends-là, change l’échappement, c’est un fainéant ce mec, il n’a pas besoin de fric, ça se voit. La voiture est très saine.

C’était vrai. Tout fier, je montre ma voiture à mon frangin.
– 900FF ! Euh, 1974, mais elle est impeccable.
– Oui, t’as raison. Ouvre le capot, pour voir. C’est un moteur flottant. Mais… ça ne cogne pas le volant, quand tu roule sur des pavés ?
– si.
– Regardes.
– quoi, on est déjà 36 à l’avoir examiné, le garagiste a remplacé le système d’échappement, et m’a confirmé que je pourrai rouler longtemps avec cette voiture.
– et il ne t’a rien dit ?
– quoi encore !
– Il y a 3 boulons pour fixer le moteur à ta carrosserie, regardes, il manque carrément un boulon sur les 3 ! Génial ton garagiste. Il va te faire un abonnement pour un tuyau d’échappement à changer, disons, tous les mois, plus la colonne de direction ! Tu pourrais te tuer avec ta superbe affaire.
– oh ! La vache ! C’est pas croyable ! Mais comment un garagiste peut me laisser prendre un risque comme ça, pour me revoir… ou ne jamais me revoir!

– t’as rien compris à l’argent, toi !

– faut que je commande le boulon chez Fiat…
– tu rigoles, papa doit avoir un boulon dans ses réserves. Un boulon, c’est un boulon !

En moins d’une heure, 3 boulons arrimaient le moteur, et un frangin qui jubilait, heureux de m’avoir prouvé sa supériorité. Plus aucun choc.

Et la certitude absolue d’arriver vivant… chez mon garagiste pour une petite explication de gravure.
Plus tard, l’explication fut la suivante : « Hé ! Quoi ! l’ouvrier n’est pas payé pour refaire votre voiture, vous avez demandé à changer le tuyau d’échappement, on l’a fait, non ?! »

Pendant que la machine à laver tournait, on discutait dans le salon.

– dis-moi, Innommable. Notre soeur s’enferme toujours dans sa chambre, elle bosse son droit, mais toi : je ne te vois jamais étudier, tu bricoles avec papa, tu sors avec sa voiture, qu’est-ce que tu apprend dans ton école d’immobilier ? Urbanisme, architecture, droit immobilier ?

– Tu rigoles ! Il n’y a rien à apprendre, on est là pour vieillir ! On est trop jeune, c’est tout.

Puis, l’air songeur, il ajoute :
– il n’y a que 3 voies pour devenir millionnaire : la drogue ou l’immobilier. La drogue, ça paye le plus vite, mais tout le monde te taxe dès que tu es riche. L’état en premier. On te laisse monter, monter, puis crack !
Dans l’immobilier, tu magouille un max, plus t’as de fric, plus les gens ferment les yeux…te font des courbettes.
Alors, j’ai choisi la promotion immobilière.

– et la 3ème voie ?
– le trafic d’armes. Mais avant d’arriver à être introduit dans le réseau… trafiquant d’armes, ce sont les gouvrnemnts qui sont à tes pieds, avec tous leurs accessoires : police, juges, services secrets, tu deveins intouchable. Mais un milieu impénétrable. Mais tu verras…

Aujourd’hui, mon frère raconte partout qu’il a hérité du goût de ma mère pour l’immobilier. Elle ne peux pas passer devant une agence immobilière sans coller son nez sur les annonces. Même aujourd’hui à 78 ans !

Ce n’est pas de l’immobilier que mon frère voulait faire. Mais des montages financiers, politiques, fonciers, pour devenir millionnaire.
Son obsession dès l’enfance. Il a réussi, comme on dit. Pour les armes, il a fallu que j’attende d’aller en Floride, en 1995 – 1998, pour savoir. Il a acheté ses armes à un certain Jean-Michel Clopet (1998), qui revenait de Sarajevo, qu’il a commis l’erreur d’embaucher dans sa boite. Cela a failli mal tourner pour Jérôme. Mais les juges ont envoyé Jean-Michel en prison, puis il est revenu à Paris, avec sa fille Barbara.
J’ai fait le service de la Saint-Valentin dans ce restaurant français à Occoe, Floride.

Pour cela il faut des qualités qui ne s’acquièrent pas en fac, mais dans « leur milieu » :
« je suis embauché par Bouygues parce que je suis immonde !« 

J’étais portant prévenu dès 1981, sauf pour les armes. Qui a suffisamment d’argent pour acheter des armes ? On retombe dans ceux qui ont le contrôle de le drogue, de l’immobilier.
Les talibans ont beaucoup d’opium, les narco-trafiquants, Farcs, la coca,, les pirates somaliens ne seront jamais éradiqués, malgré toutes les armées du monde, les satellites.
d’ailleurs, on se rappelle que les GI’s ont reçu la pâtée lors de la « libération » de la Somalie.

Ils paient trop bien ! Voilà le résultat :
Google a refusé de télécharger ceci, « serveur refusé », il me laisse au moins télécharger la cature écran du refus :

Alors, je fais appel à Dropbox, qui lui télécharge et donne un lien :
http://dl.dropbox.com/u/16350708/jerome_henin_glorieux001.jpg

On demande aux gouvernements de leur envoyer des cibles supplémentaires, ça roule !
Mais voilà un autre résultat, ce n’est plus 7 mais 55 soldats français (au 03 mai 2011). Ce texte a été censuré et j’ai été expulsé du forum des Forces Spéciales (renommées forces anti-terroristes) le 15 mars 2011, jour de mon agression par un agent de stups :

http://patricehenin.blogspot.com/2010/05/sept-familles-dans-le-malheur-et.html

Patrice Hénin

Publicités

A propos patricehenin

en retraite sans capitulation
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 1981 Blanc-Mesnil

  1. salut Patrice, je vois que rien n’a changé sous le ciel de France!!!et oui on ne peut rien espérer de ce genre de personnes, ou alors peut être un évènement qui les atteindrait , un genre d’amnésie, par exemple?à bientôt, gros bisous, Huguette.

  2. Toujours pas drôle avec ta famille, mais c’est marrant tout de même ton histoire ! Bonne continuation…vers un livre. Très bonne thérapie que l’écriture.A bientôt, gros bisous. Dana

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s